Championnat du monde Xterra 2018 à Hawai

Les championnats du monde Xterra 2018, organisé par la Team Unlimited depuis 1986, se sont déroulé le 28 octobre à Kapalua dans l’État d’Hawaï. Les triathlètes qualifiées, professionnels ou amateurs se sont affrontés lors d’une épreuve sur distance M, comprenant 1500 mètres de natation, 32 km de VTT et 10,5 km de trail.

2 athlètes du club de la section Xterra avaient réussi à se qualifier ! Résultat : un podium pour Alain en groupe d’age 65-69 avec une très belle 3ème place et un top 10 pour David dans la catégorie 45-49 !

Voici le compte-rendu d’Alain

La météo n’est pas favorable depuis notre arrivée, pluie et soleil alternent ce qui a une importance capitale sur le terrain. Le soleil n’a pas le temps de sécher la boue et je vais très vite m’en rendre compte. Tous les habitués de cette épreuve qui donnaient 2016 comme référence « boue » révisent leur jugement c’est maintenant 2018 la référence.

Dimanche matin, pas de pluie mais les vagues que la météo locale annonce sont là. Impressionnantes, je me demande malgré tout ce que Jean Michel m’a appris comment je vais faire pour passer cette première épreuve. Un signe prometteur, David parti s’échauffer à perdu ses lunettes dans l’eau, vraiment encourageant. Les pros partent 15 minutes avant et au vue de certains je me demande si je fais bien de partir. Faire 13000km pour rester sur le sable n’est pas une option. Top départ, comme tout le monde je cours mais sans conviction. Je passe les premiers rouleaux sans trop de peine, première bouée à 300m, ça va, 2ème bouée puis retour sur la plage pour une australienne, ça va déja moins bien les vagues déferlent et sortir n’est pas facile. Remise à l’eau et la ça ne va plus du tout, il me faut plusieurs tentatives pour passer les rouleaux mais le plus dur reste à faire. Encore 300m pour tourner la dernière bouée, depuis longtemps des bonnets oranges des filles parties 5 mn après me dépassent. La fin que je croyais proche n’est pas pour de suite, moins de 100m, je pense la partie gagnée, les vagues déferlent et j’en prends quelques une comme il faut, enfin le sable sous mes pieds je m’appète à lever mes lunettes et sortir et bien non le ressac m’entraîne en arrière et c’est reparti pour quelques vagues sur la tête. Ce coup ci c’est bon, mais le chrono est sans appel la course est déjà fine 46 minutes. Arrivé au parc, sur 14 vélos de ma catégorie il n’en reste que 4.
Je sais que le parcours boueux, je pars sur mon vélo tout propre, il va le rester 2 km environ. Chaussé de pneus boue, je double pas mal de concurrents, j’en reconnais au moins 3 de ma caté. Le moral remonte un peu et je suis satisfait de ne pas trop m’arrêter pour débourrer la roue arrière. Glissade à tous les étages et chute , j’ai tout vécu. Rester concentré pour rester sur le vélo tout est la et mon podium c’est sur le vélo que je l’ai eu. Arrivé au parc, comme après la natation il n’y a pas beaucoup de vélos, 2 exactement petit calcul, je suis troisième, le moral est encore meilleur pour mon départ à pied.
Dès le départ je comprends que j’ai un peu donné à vélo, je me fais dépasser avec la peur de perdre cette troisième place. Petit à petit la machine se met en marche et je dépasse quelques concurrents. La boue est toujours là et quelques figures artistiques émaillent le parcours avec des rattrapages en catastrophe. La traversée de la plage à 500m de l’arrivée même pénible me semble facile. Coup d’œil derrière, personne je n’ai pas besoin de sprinter pour garder ma place et c’est la délivrance, mais le chrono est salé 5h32.

Encore bravo à vous 2 !

Laisser un commentaire