Swimrunman Classic lacs de Laffrey

Partager ou aimer l'article :
Facebook

Dimanche 25 aout avait lieu les épreuves Sprint, Classic et Vertical du Swimrunman Grands Lacs de Laffrey (près de Grenoble). Arnaud et Stephanie ont participé à l’épreuve « Classic » avec 18.25km de course à pied et 3.85km de natation.

Deuxième participation à un événement Swimrunman.
Comme la première fois (Verdon en juin 2018), organisation méticuleuse et bien rodée. De la réception des dossards, aux ravitos en passant par le balisage impeccable (impossible de se tromper 😉 )

Arrivée la veille pour récupération des dossards, de la dotation de course, contrôle du matériel obligatoire etc …
L’eau est annoncée à 17 degrés par l’organisation mais nous décidons d’aller tester nous même. Au bilan, ma binôme Stéphanie n’hésite pas une seconde, pour elle ça sera combi. Moi j’hésite entre trifonction et un simple bas Néoprène.
Après une bonne nuit de réflexion et une étude des différentes sections, j’opte pour le bas Néoprène car la grosse CAP a lieu tôt dans la course alors que la grande NAT est plutôt sur la fin, le risque de coup de chaud est limité mais l’hypothermie n’est pas à exclure.
Le départ est donné à 09h15 sous un beau soleil qui nous ne quittera pas.
Comme souvent, l’euphorie du départ nous fait partir un peu vite mais la première natation nous permettra de poser davantage notre course.
Depuis notre dernier swimrun à St Raphael en mars, j’ai légèrement progressé en course à pied pendant que Stephanie a fait de même en Natation.
Comme en mars, nous avions décidé de ne pas prendre de longe. Pas sûr que le faible gain que j’aurais apporté en natation face au surcoût énergétique aurait été utile.
Nos progrès respectifs nous ont procuré moins de souffrance et davantage de plaisir dans cette course qui offre pas mal de beaux points de vue.
J’essaye de rester à proximité de Stéphanie pendant les natations et ma binôme rythme nos courses à pieds afin de ne pas me faire exploser 😉
Autre point de satisfaction, j’ai évité la grosse sensation de faim qui me tenaille habituellement à partir de 90 minutes de course, pourquoi ??? Mystère !
Au final, nous bouclons les 22 km de cette édition du Swimrunman en moins de 3h30, douzième équipe mixte. Le podium se situe à un quart d’heure, ça nous laisse appréhender la marge de progression nécessaire.

Nous finissons ce swimrun très satisfaits, heureux d’avoir progressé et pris du plaisir dans cette course.

Reste désormais à accorder nos emplois du temps pour une prochaine course, probablement en 2020.

Partager ou aimer l'article :
Facebook

Laisser un commentaire