Swimrun Riviera 2018

Ce dimanche 22 avril s’est déroulé le Swimrun Riviera (entre Nice et Eze) ou plutôt aventure ou même “randonnée aquatique type Swimrun”, en effet c’est la particularité de cette organisation qui n’est pas une course mais une randonnée sans chronométrage officiel. Le jalonnement est minimaliste : peu de jalonneurs mais un roadbook et un briefing très complet et est fourni un parcours pour montre GPS. Point de ravitaillement pléthorique, il faut partir en autonomie avec son binôme. Ceci correspond parfaitement à l’idée que je me fais de l’esprit Swimrun.
N’allez pas croire que la sécurité est négligée néanmoins: la sécurité nautique est présente de même que les secours et la police municipale pour la traversée d’une route passante et un équipement obligatoire est demandé (et vérifié!) aux participants/aventuriers : longe, bouée de signalisation, poche d’eau, ravitaillement personnel.
Autre grande particularité: la gratuité! Les frais sont couverts par les partenaires (un grand merci à eux donc) et les aventuriers sélectionnés par l’organisation.
Le tout dans une région et sur un parcours magnifique…et cerise sur le gâteau la météo était au rendez-vous.
La mayonnaise a bien pris: un immense bravo et merci pour cette aventure aux organisateurs.
Une autre bonne initiative: une petite course parent/enfant la veille.
Dernier point important lors du briefing complet des conférences de la communauté Swimrun toujours intéressantes pour l’échange entre pratiquants.
La ligne de départ accueille des grands noms: les champions et championnes du monde suédoises (après le Verdon 2017 Julien et Marc se souviennent bien d’elles) et les frères Cadière bien connus à Toulon!…tant pis pour le suspens: vous avez là le podium: suédois, Cadiere et suédoises (contrairement au Verdon nous ne les avons pas vues de la course! )
Côté Toulon Triathlon, pour cette fois Marc, parti en stage à Majorque, n’est pas de la partie, Julien et Christian font équipe, ce devait même être un trinôme avec Olivier mais sa sciatique en a malheureusement décidé autrement.

Départ aux aurores (7h…ça pique un peu ! Mais ça nous a permis de ne pas avoir trop chaud avec ce beau temps), la stratégie est simple : gérer l’allure et l’alimentation pour arriver le plus frais possible dans la dernière partie de course : course sur une plage de galets puis natations de 1500m enchaîné avec une natation de 1000m et enfin montée vers le village d’Eze (450m de dénivelé sur les 2 derniers km du parcours !).

Attachés en permanence à la longe, Julien se charge des natations et Christian des courses à pied. Nous nous alimentons bien et nous arrivons plutôt frais sur la plage d’Eze, en se permettant même de rattraper les 6èmes.

Lors des dernières longues natation, Christian a froid, il prend quelques minutes en courant pour reprendre ses esprits et au pied de la montée 2 équipes nous ont rattrapées, nous distançons rapidement une des 2 équipes, mais Julien plafonne dans la montée et nous restons à une dizaine de mètres des 7èmes. 8èmes au final avec un grand sourire !

Laisser un commentaire